Archives par étiquette : UMPS

Le FN dit stop aux retraites complémentaires des conseillers généraux

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Dans les Vosges, tout comme dans de nombreux départements français gérés par l’UMPS, les anciens conseillers généraux bénéficient de retraites complémentaires très généreuses ( cf. article sur le département de l’Yonne : http://www.lepoint.fr/politique/exclusif-les-retraites-en-or-des-conseillers-generaux-de-l-yonne-24-03-2015-1915402_20.php )

Le montage est simple :
– une association est crée « L’Amicale des conseillers généraux de Lorraine »,
– chaque département verse une subvention annuelle très généreuse à cette association (en 2013 : 371 121€ pour la Moselle, 310 870€ pour la Meurthe et Moselle, 211 460€ pour la Meuse et 196 167€ pour les Vosges)
– cet argent est ensuite utilisé pour verser aux anciens conseillers généraux ou à leurs veuves un complément de retraite allant de 3800 € à 11 650€ par an (jusqu’à 21000€/an dans l’Yonne), voire à financer des voyages (Naples en 2013).

En Lorraine 106 anciens conseillers et 81 conjoints bénéficient actuellement de ce fond de 1 200 000 €, alimenté par les quatre conseils généraux.

Le Front National à la tête du département des Vosges mettra fin du jour au lendemain à ces retraites complémentaires indécentes et immorales.
Elus conseillers départementaux des Vosges, nous nous opposerons fermement au versement de cette subvention annuelle et demanderons son affectation aux politiques d’aide aux personnes âgées et handicapées voire à des réductions d’impôts.

Dimanche ne vous laissez plus avoir par ces voleurs !
Votez Front National !

Article Vosges Matin : Les indiscrets – « Le vrai poids du Front National »

Voici l’article paru dans le journal Vosges Matin, dans la rubrique « Les indiscrets », du Vendredi 06 Mars 2015 avec une très belle caricature qui montre bien la peur ou la honte de nos adversaires d’assumer leur véritable étiquette politique et leur unique programme qui est de lutter contre le Front National, ce que je n’ai pas manqué de dénoncer lors de notre débat diffusé sur Vosges Télévision  :

10410200_703744513080477_1100509685010368912_n

(Cliquez sur l’article pour l’agrandir)

Christophe Judas

Candidat Front National aux Élections Départementales 2015 dans le canton du Thillot

Communiqué : Quand les Vosges invitent le Cheval de Troie Chinois à la table

made in china

Depuis plusieurs années, le Département des Vosges a pris l’initiative de conclure des accords avec diverses provinces et villes Chinoises.

En 2008, les Vosges s’associaient avec la province de Shandong ; en 2013 nous ouvrions même une antenne des Vosges avec la Région Pays de la Loire à Qingdao. La coopération s’articulant autour du bois, du tourisme et de l’éducation.

Contrairement aux élus départementaux UMPS et notamment le Président Poncelet, le Front National dénonce vigoureusement ce rapprochement et refuse de voir notre département bradé à ce Cheval de Troie Chinois.

Après la suppression des barrières douanières par l’Union Européenne avec la complicité de nos gouvernants qui entraîna la destruction de milliers d’emplois en France et notamment dans l’industrie textile, particulièrement présente dans les Vosges ; nos élus Vosgiens poursuivent cette fuite en avant.

Pire, par ces accords, ils participent au pillage de notre filière bois déjà durement touchée (export des grumes pour import de produits transformés mettant ainsi à mal nos industries de meubles ou nos scieries).

Nous ne doutons pas du plaisir qu’ont nos élus à se promener aux frais du contribuable dans l’Empire du Milieu. En revanche, nous sommes plus sceptiques quant à l’utilité réelle de ces accords si ce n’est sacrifier la France et les Vosges sur l’autel du capitalisme mondialisé qui consiste à faire fabriquer des produits par des esclaves pour les vendre à des chômeurs à l’autre bout de la planète.

Seuls Marine Le Pen et le Front National proposent une alternative crédible à la politique économique destructrice de nos dirigeants et de Bruxelles. Le retour à une monnaie nationale et la mise en place de protections intelligentes aux frontières sont le préalable au redémarrage de notre économie. De plus, nous engagerons une politique de réindustrialisation volontariste et un soutien accru aux PME/TPE afin de permettre à la France de retrouver son rang de véritable puissance économique.

10492061_499506340182964_3380850607033130609_n (1)

Jordan Grosse-Cruciani
Secrétaire Départemental du FN Vosges
Conseiller Municipal de Thaon-les-Vosges